Un traitement pour la maladie de Parkinson : le cannabis

Les premières recherches sur l’influence du cannabis sur la maladie de Parkinson remontent aux années 70. A cette époque, une poignée de scientifiques s’est intéressée à cette idée suite aux témoignages de patients. Ces malades avaient constaté une diminution des symptômes après avoir consommé du cannabis. Du coup, les patients s’étaient tournés vers la plante comme traitement sans attendre que la science n’entame des recherches.

maladie de parkinson desease cannabis marijuana

La maladie de Parkinson et le cannabis

La maladie de Parkinson se caractérise par un déclin progressif des neurones du cerveau. Cette maladie dégénérative entraine une perte du contrôle des mouvements. Les symptômes qui en résultent sont une rigidité et brutalité des gestes de manière incontrôlée. Difficile dans ces conditions de s’alimenter ou s’hydrater normalement. Le langage devient par conséquent difficile mais aussi la mémorisation et la concentration.
Les premiers signes de la maladie font leur apparition entre 50 et 70 ans. En France et au Canada, l’âge moyen de la contraction de la maladie se situe à l’âge de 57 ans. Dans le monde, 300 000 personnes sont affectées par la maladie. Les Blancs sont plus touchés que les Noirs et les Hispaniques. Ce sont les Asiatiques qui s’en sortent le mieux avec le taux le plus faible de personnes atteintes par la maladie.
La dégénérescence des neurones a lieu dans la « substance noire » du cerveau. C’est dans cette zone du cerveau que la dopamine est produite. La dopamine a pour effet de contrôler les mouvements et de provoquer un sentiment de plaisir, de satisfaction et de désir. Sans dopamine, ces fonctions sont désactivées. L’impact est à la fois physique et psychologique.
Une information récente fait état de la douleur ressentie chez les malades. Jusque-là, les douleurs n’avaient pas été mises en lien avec la maladie, mais plutôt comme des effets secondaires. 50 à 80 % des malades sont touchés par ces désagréments qui contribuent aux troubles cognitifs.

Pour le moment, aucun chercheur ne se trouve en mesure d’expliquer pourquoi la maladie se déclare. Certains parlent de facteurs environnementaux, d’autres de facteurs génétiques. Corinne Gouget, une nutritionniste engagée dans la lutte contre les additifs alimentaires, suggéraient avec vigueur de l’action de l’aspartame et du glutamate monosodique – présent dans la très grande majorité de l’alimentation issue de l’industrie agro-alimentaire – sur le déclenchement de la maladie.

Une étude : Le cannabis traite la maladie de Parkinson

Une étude remontant à 2004 avait prouvé les bienfaits du cannabis sur la maladie de Parkinson. Les tests avaient été effectués en laboratoire sur des rats.
Les chercheurs ont d’abord inoculé à ces animaux un produit jouant le même rôle que celui du THC. Puis, ils ont injecté une toxine dont l’action reproduisait les mêmes symptômes que ceux de la maladie.
Les scientifiques ont ensuite analysé les cerveaux des cobayes. Ils n’ont pas pu distinguer de différence entre les cerveaux des sujets ayant subi l’expérience et ceux de rats qui n’avait pas été traités, en bonne santé donc.
Déjà plusieurs études démontrent l’efficacité du cannabis sur des problèmes moteurs et cérébraux (crises d’épilepsie et sclérose en plaque).

CBD : des résultats positifs sur la maladie de Parkinson

En 1985, un patient a accepté de participer à une étude. Il souffrait de troubles moteurs : contractions musculaires intenses et involontaires sur tous les membres ainsi que de mouvements anormaux provoqués par les effets secondaires de la Lévodopa (L-DOPA), le médicament le plus efficace encore aujourd’hui contre la maladie de Parkison.
L’étude rapporte que les médicaments pharmaceutiques ont apporté des résultats infimes mais positifs.
En revanche, les tests réalisés avec le CBD se sont révélés nettement plus efficaces. Des doses de cannabidiol variant de 100 à 200 mg par jour ont diminué la totalité des symptômes de manière significative et 30 % la dyskinésie (mouvements incontrôlés). Des doses supérieures ont été administrées au malade. Aucune amélioration n’a été constatée. Au contraire, une recrudescence des symptômes a été constatée avec des effets secondaires comme des vertiges et de la somnolence.
Après une interruption complète du traitement au CBD, l’affection a repris le dessus avec des effets très sérieux.

Un an plus tard, en 1986, une autre étude du même genre a été réalisée. Les résultats sont similaires à ceux de la première. Les troubles du tonus musculaire ont été améliorés de 20 à 50 % selon les as.

En 2013, une étude en provenance d’Australie confirme les précédentes.
Le panel de patient avait une moyenne d’âge de 66 ans. La sévérité de leur maladie a été mesurée à l’aide de l’UPDRS (Unified Parkinson’s Disease Rating Scale). Cette méthode permet d’attribuer une valeur chiffrée de l’impact de la maladie sur les patients. Cette évaluation a été réalisée avant la prise de cannabis. Ces malades s’étaient d’eux même tournés vers la consommation de cannabis à défaut de traitement médical traditionnel efficace. Après l’équivalent d’un joint ou d’une vaporisation, les patients ont témoigné d’un soulagement dont la durée variait de 2 à 3 heures.

Enfin, en 2014, un espoir pour la mise au jour de l’efficacité du cannabis sur les troubles moteurs est arrivé d’Israël. Des neuroscientifiques ont définitivement prouvé l’efficacité thérapeutique du cannabis. Cette action avait été jusque-là rendue impossible en raison de la difficulté à se procurer du cannabis médicinal.

NL x Apollo G13 NL x Apollo G13
thc 20,5 % THC cbd 1,6 % CBD adn NL #5 x Apollo G13 Sativa
type Indica 60 / Sativa 40 gout Boisé, hashish, épicé
intérieur jour de flo 56-63 jours extérieur jour de flo Fin sept./Mi oct.
rendement 500-650 g rendement 550-1200 g
1 graine 8 € 5 graines 33 €

Big Jack Big Jack
thc 22 % THC cbd 1,2 % CBD adn Jack Widow x Critical +
type Indica 50 / Sativa 50 gout Fruité
intérieur jour de flo 45-55 jours extérieur jour de flo Déb. sept.
rendement 450-650 g rendement 450-900 g
1 graine 6,50 € 5 graines 29 €

Bazooka Bazooka
thc 19 % THC cbd 1,6 % CBD adn Bubblegum x Citral Kush
type Indica 60 / Sativa 40 goût Citron, fruits
intérieur jour de flo 53-60 jours extérieur jour de flo sept/oct
rendement 450-600 g rendement 450-900 g
1 graine 6,50 € 5 graines 29 €

Power Queen Maxi Auto Power Queen Maxi Auto
thc 18 % THC cbd 1,8 % CBD adn Skunk x Ruderalis
type Indica 40 / Sativa 60 goût Skunky et fruité
intérieur jour de flo 80-110 jours extérieur jour de flo avril à oct.
rendement 450-550 g rendement 200-500 g
1 graine 6,50 € 5 graines 29 €

Strike Auto Strike Auto
thc 18 % THC cbd 1,8 % CBD adn Critical x Ruderalis
type Indica 50/ Sativa 50 goût Skunky et doux
intérieur jour de flo 65-75 jours extérieur jour de flo avril à oct.
rendement 350-450 g. rendement 35-100 g
1 graine 6,50 € 5 graines 29 €

Kalach Auto Kalach Auto
thc 18 % THC cbd 1,8 % CBD adn Critical x Ruderalis
type Indica 70/ Sativa 30 goût Citron, terreux, doux
intérieur jour de flo 65-75 jours extérieur jour de flo avril à oct.
rendement 300-450 g rendement 30-100 g
1 graine 6,50 € 5 graines 29 €

Boreale Auto Boreale Auto
thc 16 % THC cbd 2,2 % CBD adn Northern Light x Ruderalis
type Indica 60/ Sativa 40 goût Doux, épices, citron
intérieur jour de flo 65-75 jours extérieur jour de flo avril à oct.
rendement 300-450 g rendement 35-110 g
1 graine 6,50 € 5 graines 29 €

 

Responsabilité Médicale
Les informations sur le cannabis médicinal contenues sur ce site (ou liées) n’ont qu’un objectif informatif. Queen Seeds vous invite à consulter votre médecin qui est votre seul référent.

Un traitement pour la maladie de Parkinson : le cannabis
5 (100%) 5 votes

Laisser un commentaire