Cultiver du cannabis en intérieur ou en extérieur ?

Avantages et inconvénients de la culture en intérieur et en extérieur

Les méthodes de culture en intérieur et en extérieur ont toutes les deux leurs avantages et leurs inconvénients. L’une demande un investissement financier et du temps avec l’assurance d’une récolte abondante et de qualité, l’autre est presque sans frais, mais attention aux insectes nuisibles, champignons, rodeurs et voleurs de pieds.

Avantages de la culture du cannabis en intérieur

Culture intérieure du cannabis
Le principe de la culture en intérieur est de créer artificiellement les conditions optimales pour faire pousser du cannabis.
Cultiver chez soi, dans une chambre de culture avec tout le matériel d’éclairage, de régulation du climat, de choix d’engrais et de substrat offre l’assurance d’une récolte abondante et de qualité.
Les plantes ont besoin d’une température de 24°C pour pousser dans des conditions optimales. Ce maintien de la chaleur est possible en intérieur.
Tout au long de la culture, le cannabis a des besoins différents en termes d’hygrométrie. L’humidité est un facteur facilement ajustable : un humidificateur, un déshumidificateur, la modulation de l’extraction et de l’intraction d’air.
Les besoins nutritifs des plantes changent à tous les stades de la culture : de l’azote en période de croissance, davantage de phosphore et de potassium durant la floraison. Ces paramètres sont contrôlables à l’aide de la large gramme d’engrais adaptés au cannabis.
Un pH réglé à la virgule prêt à l’aide d’un pH mètre et avec l’apport de régulateurs (pH – ou pH +) permettra aux plantes d’assimiler parfaitement les nutriments. Le contrôle de l’électro-conductivité permet de doser les engrais sans risque de sur-fertilisation ou sous-fertilisation.

La culture en intérieur permet d’effectuer jusqu’à 6 culture par an. La floraison est rapide et ne dure que 2 mois (parfois plus, parfois moins). Dans une armoire d’un mètre carré, 3 kilos d’herbe par an sont facilement réalisables.

Le fait d’être proche de ses plantes permet de les voir évoluer, de bien les connaître et d’ajuster leurs besoins en temps réel.

Inconvénients de la culture du cannabis en intérieur

La culture en intérieur est un investissement. Tout d’abord financier. Il faut compter au minimum 400 € de matériel pour obtenir une récolte raisonnable : une chambre de culture, une lampe, un réflecteur, un ventilateur, un humidificateur, un extracteur, un intracteur. Les engrais ont également un prix : à partir de 60 € pour une culture entière. Les divers testeurs de pH et d’EC coutent une quarantaine d’euros en entrée de gamme. Une lampe consomme de l’électricité (entre 400 et 600 W) 18 heures par jour pendant les 15 jours à 3 semaines de croissance, et 12 heures par jour pendant la floraison.

L’investissement est également personnel et demande du temps pour s’occuper correctement de ses plantes. Cela dit, ces moments sont très agréables et passionnants voire addictifs.

Une pièce dédiée à la culture est nécessaire pour installer le jardin d’intérieur. Une sortie d’air vers l’extérieur est fortement conseillée pour évacuer humidité et chaleur. Un filtre à charbon est indispensable pour éliminer les odeurs et rester discret.

 

LES + LES –
Contrôle total du climat Le prix du matériel
Optimisation des nutriments Le prix de l’électricité
Une herbe de qualité Une pièce dédiée à la culture
Une récolte plus rapide Du temps et de l’attention
4 à 6 récoltes par an Du travail
Optimisation des nutriments Le prix de l’électricité

Avantages de la culture du cannabis en extérieur

Culture extérieure du cannabisLa culture en extérieur peut s’avérer très peu couteuse si les pieds sont plantés dans la nature ou dans un jardin éloigné de la civilisation. Quelques pots pour lancer la croissance et lorsque les plantes sont assez robustes, elles peuvent rapidement rejoindre la nature. Dans un endroit exposé au Sud avec une source d’eau à proximité, les plantes profiteront d’un ensoleillement naturel et d’une terre possédant les nombreux nutriments dont elles ont besoin. La durée d’ensoleillement doit être de 6 à 7 heures minimum. Le rendement est très important car une plante, à elle seule, peut porter de 500 grammes et jusqu’à un kilo de têtes savoureuses une fois séchées.
Si la culture en extérieur se fait dans des grands pots, un substrat adéquat et des engrais sont alors nécessaires. Mais le coût en électricité est nul. Dans tous les cas, une bonne récolte permet à un consommateur de fumer pour un an.
Une bonne alternative pour une culture en extérieur est de lancer quelques graines auto-floraisons avec des graines féminisées traditionnelles. Le cultivateur peut ainsi récolter les autoflos dans les 2 mois en moyenne après la germination, puis les variétés féminisées à l’automne.

Inconvénients de la culture du cannabis en extérieur

Une culture en extérieur est soumise au climat. Un coup de froid au cours du printemps, une baisse de température précoce à l’automne ou une période caniculaire au cours de l’été sont des facteurs qui vont à coup sûr influer sur la santé des pieds donc du résultat final.
Plantées en pleine nature, les plantes sont vulnérables aux animaux sauvages et insectes ravageurs. Une récolte peut échouer totalement si un sanglier découvre cette manne de nourriture.
S’il y a une vingtaine d’années encore, le respect des pieds d’autrui étaient en vigueur, aujourd’hui, les scrupules se sont envolés. Un sens de l’observation affuté et un bon nez ont transformé certains promeneurs en voleurs de cannabis aguerris.
Le risque de délation est également en à prendre en compte. Certains marcheurs appellent les autorités lors de la découverte d’une plantation. En fonction de la taille de la culture, les pieds peuvent à tout le moins être coupés, au pire, une enquête peut-être ouverte avec observation du terrain, photos et arrestation en flagrant délit. Un jugement et des peines pouvant aller de la simple amende à la prison sans compter les frais d’avocats. Il est donc indispensable de bien choisir son spot de manière à ce qu’il soit discret et à la fois facilement accessible.

 

LES + LES –
Une culture à moindre coût Destruction (animaux ou humains)
Optimisation des nutriments Le prix de l’électricité
Simplicité de la méthode Les maladies
Une récolte suffisante pour toute l’année Le vol
Pas de gestion climatique La délation
Cultiver du cannabis en intérieur ou en extérieur ?
Notez cette page

2 Commentaires

  1. Barina dit :

    Bonjour, j’ai lancer des pied en intérieur pour ensuite les mettre en extérieur et j’ai régler le minuteur en fonction du lever et coucher du soleil ce qu’il fait que la lampe s’allume de 7h du matin et s’éteint à 19h le soir.

    Je souhaiterais savoir donc vue que pour la croissance il faut ce basé sur du 18/6 pour ne pas qu’il parte en floraison vue que je suis actuellement en 12/12 (cycle actuel en extérieur) vont il rester en croissance ou je doit me régler en 18/6 ?

    Merci d’avance et bonne journée à vous, cordialement

    • Staff Queen Seeds dit :

      Bonjour tu dois régler la lumière sur 18 heures de lumière pour la croissance. Si tu est en 12h / 12h il y à de grande chance pour que tu déclenche la floraison de tes plantes.

Laisser un commentaire